top of page
  • nawelrc

Devenir membre d'un comité de protection des personnes (CPP)

Le monde de la recherche clinique est un univers en constante évolution, marqué par des défis éthiques toujours plus pressants.


Au centre de cette dynamique, les Comités de Protection des Personnes (CPP) jouent un rôle fondamental. Si vous êtes un professionnel passionné par la recherche clinique et animé par la garantie de l'éthique dans ces domaines cruciaux, l'opportunité de devenir membre d'un CPP pourrait s'avérer exceptionnelle. Dans cet article, nous explorerons les étapes pour rejoindre un CPP et les avantages significatifs qu'une telle démarche pourrait apporter à votre carrière.


Le lancement d'un essai clinique est un parcours complexe qui passe par plusieurs étapes et qui est soumis à diverses autorisations, dont celle du Comité de Protection des Personnes (CPP). Ces comités jouent un rôle fondamental en garantissant que les droits, la sécurité et le bien-être des participants à la recherche sont respectés de manière rigoureuse. Ils constituent le pivot de la surveillance et de la régulation des essais cliniques et des études impliquant la personne humaine.


Les attributions des CPP sont à la fois variées et étendues, englobant une palette allant de l'évaluation préalable des protocoles de recherche sur le plan éthique à la surveillance continue des projets en cours.

Ils veillent à ce que les participants soient informés de manière adéquate et protégés, que la recherche envisagée soit pertinente et que les avantages potentiels surpassent les risques encourus. Par ailleurs, les CPP s'assurent de la solidité et de la validité scientifique des méthodologies de recherche employées.


Il existe 39 CPP répartis partout en France. Un CPP se compose de 28 membres, divisé en deux collèges en accord avec l'article R.1123-4 du code de la santé publique. Le premier collège regroupe des experts en recherche biomédicale, en biostatistique ou en épidémiologie, ainsi que des médecins généralistes, des pharmaciens hospitaliers et des auxiliaires médicaux. Le second collège rassemble des spécialistes en éthique, en sciences humaines et sociales, des acteurs expérimentés de l'action sociale, des experts en droit et des représentants d'associations de patients et d'utilisateurs du système de santé.

Cette diversité assure une évaluation éthique et scientifique équilibrée des protocoles de recherche.


Pour rejoindre un CPP, la première étape consiste à soumettre votre candidature sur le site de l’agence régionale de santé en suivant les directives fournies. Le CPP examinera attentivement votre profil, sélectionnant ses membres en fonction de leurs compétences et de leur expérience grâce à une série d'entretien.


Les membres des comités ont deux obligations : respecter le secret professionnel et déclarer leurs liens avec les promoteurs de recherche. Cette liste est publiée sur dpi.sante.gouv.fr et mise à jour en cas de changements.


Rejoindre un CPP représente un engagement sérieux, exigeant du temps et de l'énergie pour mener une évaluation approfondie des projets de recherche. Les membres des CPP exercent leur rôle de manière bénévole et participent à des réunions régulières, généralement mensuelles.


Les avantages inhérents à cette démarche sont toutefois substantiels. Vous développerez une expertise variée dans divers types d'études, vous offrant une meilleure compréhension des spécificités de chaque domaine médical. Votre aptitude à analyser rapidement les essais cliniques sera affinée, vous permettant de repérer promptement les problèmes potentiels et d'assurer des normes éthiques rigoureuses.


L'interaction avec d'autres professionnels au sein du CPP élargira votre perspective, renforçant ainsi votre expertise. Vous aurez l'opportunité de contribuer activement à l'amélioration des normes éthiques et scientifiques dans le domaine de la recherche clinique.


En fin de compte, devenir membre d'un Comité de Protection des Personnes représente une voie gratifiante pour les professionnels de la recherche clinique désireux de jouer un rôle crucial dans la sauvegarde de l'éthique et du bien-être des participants à la recherche. Bien que cela requière un engagement sérieux, les avantages en termes d'expertise élargie et d'enrichissement professionnel en valent certainement la peine.


Sources :

www.sante.gouv.fr

https://www.iledefrance.ars.sante.fr/

1 comentário


Convidado:
il y a 3 jours

<p>Merci pour le partage <a href="http://www.google.fr">:)</a></p>

Curtir
bottom of page