top of page
  • nawelrc

Le chef de projet clinique : chef d’orchestre des essais clinique

La recherche clinique offre des opportunités exceptionnelles d'évolution de carrière, notamment celle de devenir chef de projet clinique, un métier convoité par de nombreux professionnels.

Selon un sondage LinkedIn, 93 % des attachés de recherche clinique (ARC) envisagent de gravir les échelons pour devenir chef de projet à l'avenir. Parmi eux, 53 % se disent prêts à saisir l'opportunité dès qu'elle se présente, 17 % à court terme et 24 % à long terme. Seuls 7 % envisagent une autre voie, conscients que d'autres perspectives existent 😉


Le Chef de projet clinique, la colonne vertébrale de l'équipe:


Le chef de projet clinique joue un rôle crucial dans la coordination des études cliniques. Sa mission principale consiste à gérer l'intégralité d'un projet de recherche clinique, de sa conception, y compris les soumissions réglementaires aux autorités compétentes ainsi que le budget, jusqu'à sa clôture, en garantissant le respect des réglementations strictes.

Il dirige une équipe d'attachés de Recherche Clinique (ARC) et collabore étroitement avec des méthodologistes, des biostatisticiens et des data managers. De plus, il est souvent en charge des appels à projets.


Le chef de projet clinique doit relever divers défis et assumer des missions variées. Il élabore des protocoles d'étude, gère la documentation réglementaire, assure la formation et l'information de son équipe, tout en veillant au respect des normes éthiques et réglementaires.

Les avantages de ce poste incluent la possibilité de contribuer à l'avancement de la médecine, des perspectives de progression de carrière, et la collaboration au sein d'équipes passionnées.

Cependant, il comporte également des défis, notamment la gestion rigoureuse de la documentation et la pression des délais.


Dans le secteur public, le poste de chef de projet clinique peut revêtir différentes formes. On trouve notamment le chef de projet URC (Unité de Recherche Clinique) qui supervise l'équipe des ARC, ainsi que le chef de projet direction de recherche, axé sur la partie réglementaire, notamment les contrats et les conventions. Ces variations reflètent la complexité et la diversité des projets de recherche clinique.


Devenir Chef de Projet Clinique :


Pour devenir chef de projet en recherche clinique, une solide expérience est indispensable.

Généralement, cela implique d'avoir un diplôme de niveau bac+5 à bac+8 dans un domaine scientifique ou médical, ainsi que plusieurs années d'expérience en tant qu'ARC (voire ARC manager). Les années d'expérience requises varient d'une structure à l'autre, en fonction de ses besoins, il n'y a donc pas de règle absolue.


Il existe également des formations spécifiques pour les chefs de projet, qui peuvent ouvrir la voie à ce poste, mais une compréhension approfondie des réglementations en vigueur est essentielle. En toute honnêteté, l'expérience en tant qu'ARC est un atout majeur, car elle permet de mieux appréhender la complexité du métier.


Ce métier demande une expérience solide en recherche clinique et une connaissance approfondie de la réglementation, qui s'acquièrent au fil des années. Il offre des perspectives de carrière prometteuses pour ceux qui sont prêts à relever les défis.

Comments


bottom of page