top of page

Pourquoi l’appellation de « technicien d’études cliniques » ne suffit plus ?

Parmi les acteurs de la recherche clinique, l'attaché de recherche clinique (ARC) investigateur constitue un membre indispensable au bon déroulement d'un essai clinique dans le centre investigateur. Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par comprendre le rôle de l'ARC investigateur.


L'ARC investigateur (ou hospitalier) est bien plus qu'un simple technicien d'étude clinique (TEC) et son rôle va bien au-delà de la gestion de tâches techniques.

Il veille au bon déroulement des essais cliniques dans le centre et s’assure de la bonne qualité des données. Son travail implique la gestion des études cliniques, le suivi des patients, la collecte des données et bien plus encore.

Les ARC investigateurs sont généralement des ingénieurs et des professionnels hautement qualifiés qui apportent une contribution considérable à la recherche clinique. Leur expertise est cruciale pour garantir que les essais cliniques se déroulent de manière efficace, éthique et conforme aux réglementations en vigueur.


Pourtant nos ARC investigateurs sont souvent appelés "technicien d'étude clinique". Cette appellation ne rend pas justice à la complexité de leurs missions ni à l'expertise qu'ils apportent.


Certains peuvent se demander pourquoi il est nécessaire de compliquer les choses en changeant l'appellation puisqu'il s'agit d'une simple différenciation entre les rôles des ARC investigateurs et des moniteurs. Surtout que cette distinction "claire" est essentielle pour garantir que chaque professionnel exerce son rôle de manière appropriée.


Ce n'est pas faux mais les chiffres démontrent le contraire. Une enquête menée sur Linkedin a révélé que 99% des professionnels pensent que l'appellation "TEC" ne rend pas hommage aux missions effectuées par les ARC investigateurs. Parmi eux, 88% pensent qu'on devrait changer l'appellation de "TEC" en "ARC investigateur" ou "ARC hospitalier."

Donc avant de penser que cela est un simple caprice, rappelez-vous que la base des bonnes pratiques cliniques est le consentement, et cela ne s'applique pas uniquement aux patients :)

Comment opérer un changement ? Par où et par quoi commencer pour changer tout cela ?

Ceci peut s’appliquer à plusieurs niveaux :


1. Au niveau des centres investigateurs : Il est important de noter que même au sein des équipes investigatrices, l'appellation "TEC" est couramment utilisée, y compris par les ARC eux-mêmes. Ce qui est un peu contradictoire… Il est donc nécessaire de commencer par là pour homogénéiser l'appellation.


2. Les écoles de formation ARC : C’est le point de commencement de tous les ARCs. Ces institutions sont cruciales pour l'apprentissage des bases de la recherche clinique, la découverte des métiers, du concept, et du fonctionnement des essais cliniques. Une modification de l'appellation devrait commencer à ce niveau.


3. Les promoteurs : En plus d'une modification de l'appellation à titre individuel, chaque structure comporte un chargé de qualité (du moins, dans la plupart des unités de recherches cliniques). Le rôle de ce professionnel va au-delà de la mise à jour des procédures mais il fait généralement partie d’un groupe de travail qui a pour but d’améliorer la qualité du travail et l’homogénéiser tout en respectant les bonnes pratiques cliniques.

En parler à vos collègues chargés de qualité pourrait être une bonne stratégie pour remonter l’information et homogénéiser l’appellation des ARC investigateurs.


4. Les offres d'emploi : Le Changement d’appellation est déjà visible sur les offres d’emploi mais ce n’est pas le cas de tous. Appliquer ce changement (ou plutôt correction :) ) dans les annonces d'emploi pourrait être un bon moyen de sensibiliser les professionnels.


Cette liste d'actions potentielles n'est que le début, et les opportunités de sensibilisation sont infinies. Ceci dit, il est crucial de reconnaître que la modification de l'appellation "TEC" en "ARC investigateur" ou "ARC hospitalier" revêt une importance capitale pour honorer pleinement la contribution inestimable de ces professionnels à la recherche clinique.

Ce changement ne serait pas seulement symbolique mais il contribuerait à attirer et à retenir des professionnels qualifiés dans le domaine de la recherche clinique. Il renforcerait également la distinction entre les rôles des ARC investigateurs et des moniteurs, démontrant ainsi une meilleure reconnaissance à hauteur de leurs contributions.


1 comentário


Convidado:
28 de mar.

Je suis TEC depuis 15 ans, cet appellation me convient très bien et je ne souhaite pas qu'elle change. Elle marque une distinction claire entre l'investigation et la promotion. De toute façon les connaissance sont les même et les salaires (dans le public) aussi.


Ou alors, il faut trouver une autre appellation que ARC investigateur.

Curtir
bottom of page